LES ARMES UTILISÉES PAR L’ENNEMI DANS LE COMBAT SPIRITUEL.

Citons les armes les plus utilisées par Lucifer, ses démons ou ses agents lors de combat:

LES ARMES EFFICACES

 *La persécution

            La persécution est l’arme la plus usité. L’adversaire sait que le chrétien à l’instar de tout homme est fait de chair et de sang. Il a des émotions, des sentiments, des désirs et donc des limites. Il sait que lors du combat spirituel tant qu’il ne touche pas au chrétien, ni à ce qu’il a de plus précieux ce dernier aura toujours le courage et la force d’aller jusqu’au bout. Mais s’il s’en prend au chrétien en le persécutant ou en touchant à l’un des membres de sa famille, il sera vulnérable. Il est conscient qu’en influençant son médecin, son supérieur hiérarchique dans le cadre professionnel ou dans le domaine ecclésial il refroidira son zèle. Rien ne l’empêche de même d’utiliser un membre de sa famille pour le persécuter. Il sait qu’en conjuguant tous ses efforts en face d’un chrétien non aguerri, il aura raison de sa ténacité, de sa fougue dans le combat.

            La persécution peut être spirituelle ou/et physique.

            La plupart du temps, lorsque les agents des ténèbres, les méchants ou les persécuteurs ne réussissent pas à nuire spirituellement à un enfant de Dieu après plusieurs tentatives ils prennent la décision de l’affronter physiquement soit de façon directe ou de manière indirecte.

            Le chrétien a besoin dès lors du discernement pour ne se laisser aller au découragement en se disant pourquoi Dieu est en train de l’abandonner. Il ne tombera pas dans le piège de l’amertume, du mécontentement ou de la colère pour tout laisser tomber.

            Il s’avère indispensable qu’un chrétien qui constate qu’il est persécuté prenne les dispositions pour se confier à la protection divine, pour remettre tous les membres de sa famille entre les mains de Dieu et pour placer tous ses biens et ses bénédictions sous la protection du sang de Jésus.

*La division         

            Satan le voleur vient aussi pour diviser. Sa première tentative de division a eu lieu dans les sphères célestes lorsqu’il était encore au service de Dieu. Il divise pour régner. Il sait qu’un couple, une famille, une demeure, une Église, une ville, une nation où les habitants sont divisés ne peut résister à ses assauts et à ses œuvres.

            Par la division, Satan sépare encore aujourd’hui le corps du Christ en amenant chaque communauté locale à défendre des points de vue doctrinale et ecclésiologique qui ne sont pas sources de salut mais de différenciation.

            La division précède l’échec et la victoire du royaume de l’adversaire.

            Christ n’est pas divisé. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne sont pas divisés mais ils se complètent dans l’œuvre du salut.

LES ARMES SUBTILES

*Une vie chrétienne suffisante

            Le malin utilise souvent l’arme de la suffisance spirituelle de certains chrétiens ou celle de la fausse compréhension des Écritures. Il est évident que lorsque nous prenons un enfant qui naît, il a besoin du lait maternel pour grandir. Ainsi, l’enfant qui naît grandit. Il ne reste pas un bébé. Si une personne adulte continue à téter le sein maternel ou le biberon vingt ans après sa naissance l’on se posera beaucoup de questions.

            Le chrétien naît en Christ pour grandir spirituellement avec Dieu. Il passe de l’état de bébé spirituel, à l’adolescent spirituel pour l’adulte spirituel. La plupart des chrétiens ont été d’une façon ou d’une autre trompé par l’adversaire qui les a souvent fait croire qu’il vivait plus que les autres une vie chrétienne pleine. L’adversaire leur a fait miroiter le fait que leur niveau spirituel était largement suffisant pour entrer dans le royaume de Dieu et pour être bénis. Finalement, le malin pollue leur vie spirituelle de paresse spirituelle, de rétrogradation, de sommeil spirituel, de sécheresse et de mort spirituelles.

*La paresse spirituelle

            La paresse spirituelle naît au moment où le chrétien est vacciné ou qu’il est mordu spirituellement par les serpents invisibles du diable, Luc 10, 19.

            Le malin, dans son projet de destruction de la vie chrétienne et du Corps du Christ, utilise les dominations pour perturber la relation du chrétien avec Dieu. En différentes occasions, il crée la fatigue physique et spirituelle dans sa vie.

            L’adversaire des chrétiens peut les amener à avoir peu de temps pour Dieu, pour son œuvre et pour leur communion avec lui par leur vie professionnelle et par d’autres activités de moindre importance comme le fait de regarder la télévision à longueur, les jeux vidéo, l’écoute longue de la musique avec un baladeur.

            La paresse spirituelle peut se manifester aussi au moment où le chrétien constate qu’il est fatigué malgré qu’il se donne  plus de temps au repos. Contrairement à son habitude, il est conduit à passer peu de temps dans la prière et dans la méditation de la parole de Dieu.

            Il se rend compte que c’est au moment de prier qu’il n’a plus l’envie ni la force de le faire.

            Quand un chrétien remarque qu’il ne médite plus régulièrement la parole de Dieu ou qu’il ne prie plus au quotidien il comprendra  que la paresse spirituelle s’est invitée dans sa vie.

*La fausse vision

            L’adversaire dans son action a tout mis en œuvre pour que les hommes et les chrétiens aient une fausse vision de Dieu, de Sa parole, de son Fils, du Saint-Esprit et de la vie chrétienne.

            Dieu est vu dans cette vision comme un Dieu sans cœur qui châtie, qui punit. Un Dieu qui n’a pas d’amour pour l’être humain. Un père qui passe son temps à tout exiger du chrétien. Ce qui explique le fait que les chrétiens en majorité ont peur de Dieu lorsqu’il désobéisse à sa Parole. A d’autres occasions, cette fausse conception sur Dieu les empêche dans la désobéissance ou dans la désobéissance répétée de s’approcher de Dieu pour recevoir le pardon des péchés. Or Dieu est un père, un créateur qui aime sa créature pour l’aider en tout en temps, « Sept fois le juste tombe et sept fois il se relève ».

            La Parole de Dieu est donnée par Dieu pour orienter les hommes, le chrétien dans sa marche avec lui. Il est dommage que les ordonnances ou les commandements divins soient utilisés souvent pour rendre le peuple de Dieu esclave de la loi ou pour le condamner.

Pourtant, la Parole a été donnée par Dieu pour que le chrétien serve Dieu en esprit et en vérité et pour qu’il soit libre dans sa relation avec Lui. Les commandements ne sont donc pas pénibles pour les suivre. 1Jean 5:4

            Jésus n’est pas un simple homme, ni un prophète puissant, ni un mythe. Son origine est divin, sa vie et son histoire sont uniques dans toute l’humanité. Il est le Fils du Dieu vivant, le Christ de Dieu, qui a versé son sang pour le salut de plusieurs. Tous les hommes, sans exception, sont conviés par le Rédempteur au salut.

            Aujourd’hui, l’esprit de Dieu est ignoré, de même que son action dans l’Église. Le malin a tout mis en œuvre pour que l’Église n’ait pas accès au Saint-Esprit. Il  ne veut pas que les chrétiens lui fassent appel dans la gestion des choses physiques et spirituelles. Tout est mis en œuvre pour que le chrétien demeure orphelin et que les Églises combattent le Saint-Esprit, les dons spirituels et les véritables serviteurs.         

*Les liens héréditaires ou familiaux

            Chaque chrétien avant de recevoir Jésus-Christ dans sa vie a eu un passé ou une vie passé contraire à la parole de Dieu.

            Il est de même issu d’une famille qui a un passé obscur et un très lourd héritage spirituel.

            Toute personne a reçu de ses ancêtres, de ses pères un héritage spirituel qui détermine son avenir et sa destinée.

            Cet héritage peut être positif ou négatif, bon ou mauvais.

            Les pères lèguent à leurs enfants un héritage venant de Dieu ou un autre provenant des puissances des ténèbres. Le tout dépend de la divinité à laquelle les ascendants du chrétien ont voué leur adoration, leur vie, leur destinée et leurs sacrifices.

            Tout service ou toute adoration quel que soit celui à qui il est adressé établit inéluctablement une relation, une communion, un lien ou plusieurs liens dans la vie de l’adorateur et de ses descendance.

            Selon que l’adorateur soit chrétien ou agnostique, les répercussions spirituelles le conduisent à la liberté ou à l’esclavage, à la santé ou à la maladie, à la vie ou à la mort, à la vie éternelle ou à la mort éternelle. Le chrétien qui reçoit Jésus, reçoit l’Esprit de Dieu, Dieu qui lui donne un autre héritage spirituel. Il a de son Père céleste un avenir meilleur. Il est urgent qu’en venant à Jésus, il se débarrasse de son vieil héritage. Jérémie 29:11 – Matthieu 11, 28.

* Le péché passé non réglé

            Lorsqu’une personne pèche trois choses se passent dans sa vie:

            – Le pécheur désobéit à Dieu qu’il a offensé;

            – il ouvre des portes dans sa vie aux puissances des             ténèbres;

            – et il s’expose à la malédiction.

            Ainsi, le chrétien qui pèche peut demander pardon à Dieu pour être justifié par lui. Mais lorsque ce dernier vient à Jésus, il ne doit pas oublier qu’il a eu un passé et qu’il devrait se repentir en demandant à Dieu de lui pardonner tous ses péchés passés. Si le Saint-Esprit lui permet par la suite de se rappeler de certaines fautes, il devrait les confesser et demander à Dieu de lui délivrer des puissances liées à ses péchés.

            De plus, il demandera à Dieu de briser toute malédiction sur sa vie liée au péché commis et de détruire les puissances liées à cette malédiction.

            Aussi, après avoir demandé pardon à Dieu et avoir brisé les liens de malédiction, il priera pour que soit vaincue et expulsée au nom de Jésus toute puissance qui est entrée dans sa vie. Enfin, il demandera à Dieu de le restaurer.

 

LES ARMES DESTRUCTRICES 

*Le faux évangile prêché

            L’Évangile que l’adversaire de l’Église et des chrétiens a promu et permet de perpétuer dans les Églises est celui de « l’amour » au détriment de la repentance, de l’obéissance, de la foi et de l’espérance.

Dieu n’est pas le Dieu des morts mais celui des vivants pour agir encore aujourd’hui dans l’Église comme il s’est manifesté par la prédication de Jésus, des disciples et des premiers chrétiens.

            L’Évangile de la grâce prêché par l’Église aujourd’hui est un Évangile qui de façon directe ou indirecte accepte le compromis dans le corps du Christ, l’unité avec le monde et la destruction de toutes les valeurs et principes chrétiennes.

            L’Évangile prêché n’est donc plus une puissance qui libère mais qui offusque, qui déroute, qui participe à l’esclavage du peuple de Dieu et qui l’enfonce davantage dans l’ignorance               

*La chute

            Amener le chrétien à désobéir à Dieu et le maintenir dans sa désobéissance est une des armes que le diable utilise pour détruire le témoignage du chrétien.

            Il peut arriver que le chrétien chute ou qu’il désobéisse à Dieu mais cela n’est pas la fin de sa vie chrétienne ou celle de son amour pour Dieu et vice versa ou celle aussi de l’échec de son union avec le Christ ou le Saint-Esprit. Le sage nous dit dans le livre des Proverbes que « sept fois le juste tombe, sept fois il se relève ».

            Lorsque le chrétien tombe dans le péché l’adversaire met tout en œuvre pour le rendre esclave de ce péché. Il agit de même pour que le pécheur se spécialise dans la ruse en mûrissant dans ses pensées les voies pour désobéir de nouveau à Dieu.

            Le chrétien qui tombe et ne se relève pour se réconcilier avec est pire qu’un incroyant. Il est pour lui-même sa fosse de destruction et l’obstacle à son propre salut.

            Dieu, en effet, est toujours prêt pour agir en faveur de ses enfants pour les relever et les conduire selon sa parole et sa promesse à la vie et à la vie éternelle.

*Les faux serviteurs et les faux dons

            Lucifer a introduit, il introduit et il introduira encore dans l’Église des serviteurs de Dieu, des pasteurs, des anciens, des prédicateurs.

            Certains de ses serviteurs savent qu’ils ont été envoyés ou établis dans l’Église pour détruire l’Évangile et pour combattre l’œuvre de Dieu.

            D’autres serviteurs par contre ne savent pas qu’ils sont utilisées par l’adversaire pour détruire l‘Église de Jésus-Christ. Et cela parce que cette catégorie de ministres ne vit pas une vie de consécration totale à Dieu dans la prière, la méditation de la Parole et le jeûne.

            Les ministres à la solde du diable prêchent dans l’Église un autre Évangile et ils prennent des décisions en contradiction avec la Parole de Dieu. Ils œuvrent pour la division de l’Église.

            Ils commettent avec les fidèles la fornication, l’adultère pour semer en eux des démons puissants afin que ces derniers vivent la même relation avec d’autres chrétiens ou chrétiennes dans l’Église.

            L’adversaire, très malin, a semé dans la vie de certains chrétiens des dons spirituels ne venant pas du Seigneur pour détruire la vision du Christ et de l’Église. Les dons spirituels ne provenant pas de Dieu ouvrent la porte à l’influence de puissances sataniques ou d’esprits démoniaques dans la vie de ceux qui les acceptent et de ceux qui reçoivent aussi la prière, la prophétie de la part de chrétiens qui en sont les victimes

* La destruction ou l’attaque des bénédictions

            Dans le combat spirituel, Satan pour remporter la victoire s’en prend aux différents domaines de la vie du chrétien.

            Il préfère s’attaquer aux bénédictions du chrétien sur tous les plans: professionnel, sanitaire, financier, matériel

            Il agit ainsi pour le déstabiliser, l’éparpiller dans ses efforts, le stresser et pour semer le découragement en lui.

            Il est important que le chrétien ait toujours le temps de remettre ses différentes bénédictions entre les mains de Dieu dans sa prière quotidienne.

            Les bénédictions concernées ne sont pas seulement celles acquises, mais celles non encore obtenues et aussi celles promises par Dieu au chrétien.

            L’adversaire s’organise pour empêcher que le chrétien entre en possession de ses bénédictions ou pour retarder ses bénédictions le plus souvent.

            A certains moments Lucifer et ses agents volent les bénédictions du chrétien et ils les gardent. Il revient au chrétien dans la prière de les combattre pour réclamer et récupérer tous ses dus.

*La haine contre le chrétien

            La haine est une arme mise en œuvre pour déstabiliser le chrétien et pour l’isoler dans le groupe.

            La déstabilisation vise trois domaines précis: le moral, le psychologique et le spirituel.

            L’adversaire du chrétien utilise d’autres chrétiens qui n’ont pas une vie de sanctification et de consécration pour le déstabiliser et pour l’empêcher de réussir son projet.

            Certains chrétiens n’arrivent pas à comprendre que dans l’église pourquoi malgré leur effort dans la relation avec l’autre, effort de réconciliation, de rapprochement ou d’unité, on ne leur tend pas la main.

            Cette haine s’exprime par une méchanceté gratuite. Un chrétien qui vit cette situation a tendance à se plaindre sur son sort, sur sa situation. Il ne comprend pas ce qu’il a fait. Au pire, il adopte la même attitude  que ceux qui l’accablent en demeurant non pas dans l’amour mais dans le ressentiment.

            Dans l’un ou dans l’autre des cas, le chrétien tombe dans le piège de l’abattement, du découragement, des murmures et de la division. Il oublie que la lutte n’est pas dans ce cas d’espèce contre la chair et le sang mais contre les puissances des ténèbres qui manipulent leur volonté et qui influencent le faire voire les paroles de ceux qui lui font du tort.

            Lorsqu’un esprit mauvais s’unit à l’esprit d’un homme, son caractère change  et il est méconnaissable dans son attitude. La victime  perd ses bonnes qualités relationnelles. Quand l’esprit malin règne dans le corps d’une personne, il peut parler de façon naturelle au travers de la bouche de cette dernière sans éveiller le moindre soupçon pour blesser le chrétien, pour l’accuser ou pour lui faire du mal par plaisir ou pour le pousser à mal agir et réagir.

* Les paroles prononcées

            L’adversaire nuit aux chrétiens en utilisant la parole. Toute parole qui sort de la bouche d’un être humain est puissante à plus forte raison celle issue de la bouche d’un chrétien.

            Pour nuire au peuple de Dieu, voir le livre de Nombres 19, le roi Balak n’a pas hésité à faire intervenir le devin Balaam pour maudire le peuple de Dieu par la parole. Le devin agissait par l’incantation et par l’enchantement. Par ces deux armes, le peuple pouvait être livré aux mains du roi Balak. Le roi Balak avait compris que la victoire sur le peuple d’Israël était possible d’abord par un combat spirituel. Ce combat déterminerait sa victoire sur le plan physique. Mais son œuvre a échoué parce que le Dieu qui combattait pour Israël était l’Éternel le Dieu des armées. Les ténèbres et leurs agents ont toujours la possibilité quel que soit le chrétien qu’ils ont en face d’eux de le maudire, de maudire sa relation avec Dieu, sa communion avec Dieu, son assurance en Dieu, ses bénédictions, sa vie, sa destinée et de placer tous les domaines de sa vie sous interdit.

            Ils peuvent amener de façon consciente ou inconsciente le chrétien à se maudire ou à se fermer les portes ouvertes par Dieu dans sa vie par ses propres paroles dans un état de veille ou de sommeil,

            La parole humaine est donc une arme puissante, JACQUES 3 :10. Elle peut apporter la bénédiction dans la vie d’un homme tout comme elle peut libérer la malédiction. Elle peut être à l’origine de la vie dans chaque domaine de sa vie ou de la perte, de la destruction, de la mort.

            Un chrétien qui confesse son échec dans une situation doit savoir que cette parole qui est sortie de sa bouche et qui est une confession est enregistrée dans les tribunaux spirituels pour s’accomplir.   Les démons qui l’ont entendu parce qu’elle n’est pas de Dieu travailleront sans relâche pour qu’elle se réalise dans la vie du chrétien.

* La Parole de Dieu utilisée contre Dieu  

            Lors de la tentation de Jésus, en Matthieu 4, le diable avait utilisé la Parole de Dieu contre Jésus, la Parole voir le Fils de Dieu.

            Dans son audace, malgré qu’il sache à quoi s’en tenir avec Jésus, le diable osa le tenter dans les domaines essentiels de l’être humain.

            Il tenta Jésus dans le domaine de la nourriture, dans le domaine de l’ego et dans le domaine du pouvoir. Les trois domaines prennent en compte les deux aspects clés de l’Homme: l’aspect matériel et l’aspect spirituel.

            De nos jours, il répète d’une manière subtile la même chose dans la vie du chrétien.

            Or, tout ce qui a été écrit est pour le bien du chrétien, de son bien-être spirituel afin qu’il échappe aux œuvres du tentateur.

            Pour concrétiser ses œuvres contre la Parole de Dieu dans la vie des enfants Dieu, il utilise des faux ministres ou des faux prédicateurs qui lui ont fait allégeance. Il utilise tout chrétien qui vit dans le péché ou tout croyant qui ne s’est pas réconcilié avec le Fils de Dieu après une désobéissance répétée.

            La Parole prêchée par les faux ministres n’a qu’un seul but, saper le fondement spirituel de la parole véritable reçue par le chrétien pour détruire sa relation avec Dieu.

            En conclusion, le chrétien est perturbé spirituellement après une pareille prédication. En effet, à la prédication pipée est attachée une puissance chargé de détruire l’assurance du chrétien en Jésus-Christ et de mettre fin à sa vie spirituelle.

LES ARMES DANGEREUSES

*La séduction

            Elle est une arme utilisée par le serpent ancien pour détourner la vision du chrétien et pour le conduire à succomber à la tentation.

            Lorsqu’un pécheur vient à Christ, Dieu lui donne sa vision spirituelle. C’est cette vision qui lui permet de voir autrement le monde et les plaisirs qu’il offre en retour. Elle lui permet de faire la part des choses et l’invite à se laisser conduire par le Saint-Esprit de Dieu.

            La séduction est un art utilisé par le malin afin que le chrétien apprécie, qu’il aime et qu’il soit attiré par un élément qu’il a toujours vu sans y accorder une quelconque importance.

            Le chrétien séduit par Satan perd la vision spirituelle de Dieu pour accepter celle de l’adversaire. Il apprécie ce qui est mauvais. Il le trouve bon sans s’en soucier. Souvent, il est mal à l’aise mais les désirs du péché se portent toujours vers lui pour s’en rendre maître et le dominer.

            La séduction est utilisée pour semer l’ivraie dans le Corps du Christ en visant les chrétiens qui vivent véritablement leur vie avec le Seigneur Dieu. Cette tactique consiste à diviser l’Église et à amener les chrétiens à vivre dans le mensonge, à supporter le mensonge, à abandonner leur premier amour, à se calomnier entre eux, à tolérer ce qui est du royaume des ténèbres dans l’Église, à se livrer à l’impudicité ou à renier le nom de Jésus.

*L’aveuglement spirituel

            Il survient au moment où le chrétien désobéit à Dieu. Lorsque le pécheur reçoit le Seigneur Jésus, Dieu lui donne sa vision spirituelle. C’est cette vision qui lui permet de marcher selon Dieu dans la nouvelle vie. Mais lorsqu’il est aveugle, il est perdu et il est conduit par un autre esprit.

*L’aveuglement de l’intelligence

            L’ancien dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence humaine. Il continue toujours à œuvrer en ce sens dans la vie des hommes.

            L’intelligence est la capacité donnée à l’homme par le Créateur pour juger le bien du mal. Elle permet à la créature de saisir la science des choses et de parvenir à la véritable connaissance. La connaissance de Dieu est celle qui est efficace et celle qui enrichit. Elle n’est donnée qu’en Jésus-Christ. Il est vrai que plusieurs écoles et nombre d’individus depuis l’antiquité à ce jour l’ont recherché de différentes manières et dans différents endroits. Mais, elle n’est pas dans la nature, dans les esprits, dans les hommes mais dans un seul homme révélé par Dieu à l’humanité. En lui, l’humanité a la vie, le mouvement, tout ce dont elle a besoin.

            Par la chute  du premier homme, Adam, l’intelligence de l’être humaine est détournée et pervertie. Elle est orientée vers le mal. Elle est devenue opposition au Créateur, rejet de Dieu  voir soif du pouvoir et de connaissance vile et destructrice.

            Aveuglée, l’intelligence humaine n’est plus la capacité qui consiste à s’écarter du mal mais à en faire son apologie.

            Elle est un outil utilisé pour s’opposer à la Parole de Dieu, pour la remettre en cause au travers de raisonnement et d’autres types de connaissances.

            En Jésus-Christ, Dieu donne à l’homme né de lui son intelligence. Il la renouvelle à son image et à sa ressemblance pour qu’il l’adore en esprit et en vérité.

Le chrétien qui ne vit pas une adoration sincère avec Dieu peut tomber dans le péché. Le péché ou la désobéissance le conduisent à l’aveuglement de son intelligence.

*La vie dans le péché 

La vie dans le péché est aujourd’hui monnaie courante dans les communautés chrétiennes. Les chrétiens se soucient légèrement de leur salut qu‘ils considèrent comme un produit acquis et à bon marché.

            Cette attitude peut s’expliquer par le fait de l’édulcoration de la Parole vivante de Dieu par des ministres qui ne connaissent pas Dieu, qui ne répondent pas à leur vocation et qui répandent un autre évangile dans le cœur des croyants.

            Tout est mis en œuvre pour prêcher un salut en Jésus-Christ à bon marché comme si l’œuvre de la croix n’a pas coûté plus cher à Dieu. Toute autre prédication de la croix conduit le chrétien à concevoir la grâce et l’amour de Dieu comme une donnée synonyme de vie dans le péché. Jésus a déjà tout accompli à la croix. Il a libéré l’homme du péché. La libération du pécheur par Christ est vue et comprise comme le déclic d’une vie de libertinage.

            Or, la vie dans le péché est différente de la vie chrétienne. La vie chrétienne est la vie de Dieu. Quant à la vie dans le péché, elle celle des enfants qui ont pour père le diable, un père qui ne se tient jamais dans la vérité.

            La Bible nous dit tel est le Père, tel est le fils. D’où la conséquence logique qui en découle: tel Père, tel fils.

            Le chrétien qui vit dans le péché n’est pas un enfant de Dieu. Il n’a jamais connu Dieu et il ne l’a donc point vu. Il ne peut voir Dieu car son cœur n’est pas pur.

*Les agents des ténèbres

            Le royaume des ténèbres est organisé de telle sorte que le diable a établi ses agents un peu partout dans le monde.

            Ils sont dans des familles, dans des Églises. On les trouve dans l’administration publique et privé. Ils ont des postes dans des gouvernements. Ils sont à la tête de communautés chrétiennes ou de nations. Ils siègent dans les instances de décisions locales, régionales, nationales et internationales pour influencer des conclusions en leur faveur.

            Les agents ou les instruments des ténèbres ont la même mission qui se résume comme celle du diable: voler, détruire et tuer.

            Ils mettent tout en œuvre pour combattre les chrétiens et tous les dossiers appartenant aux chrétiens. Ils favorisent le dossier des chrétiens qui vivent selon l’adversaire ou celui de personnes qui ne connaissent pas Dieu ou celui de ceux qui militent en leur faveur pour étendre le royaume du diable sur les hommes et dans leurs affaires.  Ils n’ont pas de cœur, ils agissent par méchanceté car leur mot d’ordre est d’obéir aux ordres reçus du malin.

            Ils sont organisés pour être informés sur les chrétiens et leurs actions. Ils ont un dossier sur les chrétiens en général. Ils n’ont pas le droit d’échouer dans leur mission au risque de perdre leur vie...A SUIVRE LE COMBAT SPIRITUEL FIN

LES ARMES DU CHRÉTIEN POUR REMPORTER LA VICTOIRE DANS CE COMBAT

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.