I-L’AUTORITÉ SPIRITUELLE

Le mot grec souvent traduit par « pouvoir » dans le Nouveau Testament, signifie surtout « autorité ».

En Luc 10;19, Jésus disait en réalité: « Je vous ai donné l’autorité de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire. »

Les agents de police n’ont qu’à lever la main pour arrêter  les véhicules. Ils sont investis de l’autorité du gouvernement dont ils sont les représentants. Tous dans la nation reconnaissent cette autorité et ils y obéissent.

L’autorité spirituelle est le pouvoir, la puissance que Dieu donne à ses enfants pour la vie et pour la vie en abondance en vue de l’extension de son royaume.

Elle est un droit ou un pouvoir d’obliger à, de commander, de se faire obéir. Par l’autorité spirituelle, le chrétien peut commander et obliger les temps, les circonstances, les décisions, les puissances des ténèbres et les hommes.

Le chrétien a reçu le mandat de Dieu, les pleins droits divins pour agir au travers de sa prière d’autorité.

Ce n’est pas une autorité qui est utilisée pour satisfaire ses convoitises ou pour faire du mal contre son frère ou sa sœur en Christ.

Le chrétien ne priera pas pour faire échouer l’entreprise d’un frère ou d’une sœur dans le Seigneur. Il n’exercera pas son autorité pour diviser les couples chrétiens.

Nous distinguerons l’autorité spirituelle de Dieu, de Jésus-Christ et du Saint-Esprit.

Les trois autorités spirituelles unies constituent la manifestation totale de l’autorité spirituelle.

Jésus l’avait compris. Il avait besoin du Saint-Esprit et du revêtement de Sa puissance pour d’agir selon la volonté de Dieu.

Dans son ministère, Jésus notre frère n’était donc pas seul. Il agissait en unité avec le Père et le Saint-Esprit.

Le chrétien qui pratique le péché ou celui qui vit dans un péché bien particulier et qui n’a jamais pris la décision ferme de l’abandonner ne pourrait pas vivre, ni expérimenter pleinement l’autorité spirituelle reçue de Dieu. Il n’arrivera pas aussi à la faire bénéficier aux chrétiens et aux non-chrétiens qui l‘entourent.

II- LA PRIÈRE D’AUTORITÉ

La prière d’autorité est la prière par l’autorité et par la puissance de Dieu en Jésus par le Saint-Esprit faite par un chrétien pour la vie.

Elle est une prière de puissance où l’autorité du Père, du Fils et du Saint-Esprit sont mises en œuvre pour commander, pour ordonner et pour menacer par la parole les temps, les circonstances, les décisions, les puissances des ténèbres. Elle oblige les hommes désobéissants à revenir à Dieu.

La parole de Dieu vaut mieux que celle de l’adversaire ou de ses agents.

Par la prière d’autorité, le chrétien a le droit et le devoir de chasser les démons et de vaincre toute la puissance de l’ennemi. C’est son devoir légitime et sa responsabilité d’exercer son autorité dans la prière.

Le petit Christ peut par la prière d’autorité changer en sa faveur les circonstances, les situations et les saisons. Il peut transformer les malédictions contre sa vie en bénédiction, tout malheur en bonheur et tout mal en bien.

Cette prière est nécessaire parce qu’elle est le dernier recours synonyme de victoire dans les situations sans fin ou celles sans solutions. Elle est la prière victorieuse.

Lorsque le chrétien exerce l’autorité reçue de Dieu dans la prière le cœur de Dieu se réjouit. Par contre, lorsqu’il ne le fait pas le cœur du Père n’est pas dans la joie parce que son enfant s’expose et son entourage y compris aux obstacles, aux problèmes difficiles et à la mort.

La prière d’autorité n’est pas la prière de communion ou de concession. Elle engage au combat spirituel, elle invite à une décision et elle pousse à une action par le Saint-Esprit pour changer en sa faveur une situation sans issue et désastreuse.

Le chrétien, le disciple, le serviteur de Dieu qui collabore avec le péché ne pourrait pas expérimenter pleinement la prière d’autorité. La seule chose qu’il doit faire est d’abord de se réconcilier avec Dieu en confessant de tout cœur son péché.

Dans la prière du « Notre Père », Jésus invite les chrétiens à demander à Dieu de leur délivrer du malin. Matthieu 6:13a

Le malin est l’adversaire qui s’oppose encore aujourd’hui à l’autorité de Dieu, de Jésus-Christ, du Saint-Esprit et des chrétiens.

Seule la prière d’autorité peut permettre de délivrer une personne et de sauver une situation des mains du diable et de ses agents.

Jésus l’appellera l’homme fort dans Luc 11:21-22.

Une prière d’autorité  s’impose contre Satan parce qu’il est fort mais il n’est pas plus fort que le chrétien. Même si Lucifer est bien armé ses armes ne sont pas plus puissantes que celles du chrétien.

Pour dompter l’homme fort, par la prière, le chrétien doit se rendre compte qu’il est au-dessus de celui-ci. Le chrétien est plus fort que toute situation car il a reçu une autorité spirituelle sans fin de la part de Jésus-Christ.   Éphésiens 1:16-23 et 2:6-7; Apocalypse 17:14; Apocalypse 3:7-9; 11:5-6; 12:11

Le chrétien a une position spirituelle très importante. Souvent, il a tendance à l’ignorer ou à ne pas l‘exercer pas.

Il doit comprendre qu’il ne peut pas dompter l’homme fort par une prière simple. Il doit toujours surprendre. Il le frappera pour lui enlever toutes ses armes dans lesquelles il se confiait. Et, il distribuera ses dépouilles. La prière d’autorité faite est une prière de puissance par le Saint-Esprit de Dieu.

JESUS-CHRIST ET LA PRIERE D’AUTORITE

            Jésus, au cours de son ministère, a rencontré plusieurs problèmes. Il  a été confronté à plusieurs situations et oppositions.

Luc 4:34-37– Jésus avait autorité sur les esprits impurs car il les commandait et ils lui obéissaient.

Marc 1:32-34- Jésus avait autorité sur les démons qui le connaissaient et qu’ils chassaient.

Marc 2:11-12- Jésus a autorité sur l’homme, sur la paralysie et sur l’infirmité.

Luc 4:38-39– Jésus a autorité sur la maladie, ici la fièvre.

Marc 4:37-41- Jésus a autorité sur les éléments naturels, les situations catastrophiques.

Marc 9:22-27– Jésus a autorité sur les esprits de surdité et de mutisme.

Jean 11:41-44-Jésus, par la résurrection de Lazare, a autorité sur la mort

Enfin, nous avons la délivrance du démoniaque par Jésus en Luc 8:26-39.…A SUIVRE, LE COMBAT SPIRITUEL 2

LE COMBAT SPIRITUEL, LES ARMES DE L’ENNEMI  et ENTRER DANS LE COMBAT SPIRITUEL ET LE GAGNER

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.