Texte biblique: Genèse 3:15-19, 3 Jean 8, 2Samuel 15, Luc 4:18

         – perte de santé émotionnelle

           – la femme n’a jamais été libre de la tristesse, de la passion

          – l’homme non plus libre de la souffrance, de douleur

           – la peur de la mort car condamné à cela

                                   INTRODUCTION

           Quand notre esprit est libéré, notre âme peut être guérie et restaurée.

           L’âme est l’ensemble des faits de sentiment, d’intelligence et de volonté. C’est la substance immatérielle qui serait le principe de la vie mentale ou psychique, le moi ou être conscient. C’est la vie consciente de notre être, notre personnalité.

           Toute désobéissance du chrétien ou toute cassure de la relation avec Dieu afflige l’homme non seulement sur le plan spirituel, physique mais aussi sur le plan psychologique. Telle est la source du désordre émotionnel, de la perte de confiance en soi, de la tristesse et de la détresse, du découragement qui nuisent à la bonne santé.

           Les maladies spirituelles, physiques, les chocs physiques et spirituels affectent l’émotion et la pensée. L’homme devient la chose qu’il fixe dans sa pensée. Proverbes 23:7

           La foi fortifie et affermit et la crainte démoralise et détruit. Job 3:25

           Plusieurs chrétiens se permettent d’être contrôlés par leurs émotions plutôt d’être certains de les contrôler. Ainsi chaque petit désappointement ou renversement de situation  les plonge dans la tristesse et la désespoir.

           Le projet de Dieu en Jésus-Christ n’est plus la domination du chrétien par ses émotions par son âme.

           Les attitudes de l’âme telles que l’anxiété, l’insécurité, les introspections malsaines, la tension nerveuse, la jalousie, les frustrations, la colère; le pessimisme sont des forces destructives qui détruisent la bonne santé si elles ne sont pas contrôlées.

           Elles causent plusieurs maladies comme l’hypertension, les problèmes cardio-vasculaires, les maladies de la circulation sanguine, l’asthme, les ulcères de l’estomac et les maux de tête chroniques.

           Les psychologues et les psychiatres cherchent à calmer, à aider les puissances naturelles de l’âme en se servant de médicaments et en participant à des conseils pour aider les malades. Mais, il y’a des problèmes physiques, des maladies de l’âme qui ne peuvent pas être assistées par des moyens naturels. La restauration de l’âme est rendue possible par Jésus-Christ, celui par qui l‘âme humaine a été faite.

I- LES MALADIES DE L’ÂME
          1- L’Abattement, Hébreux 12:12-13

           Le divorce, la perte d’un être cher, l’angoisse

           2- Les Blessures, Hébreux 12:14-16

           Fils spirituel, fille spirituel qui n’a pas écouté la voix de son père spirituel et qui est tombé dans la désobéissance à Dieu.

           Liés à des abus physiques, Suite à une violence sexuelle de la part d’un parent, d’une parenté oncle, tante, neveu, cousin, homme ou femme de ménage, de l’étranger reçu sous le toit paternel, suite à un attouchement. D’autres parents ont recours fréquemment à des coups corporels. Les blessures de l’âme suite aux abus conduisent à la captivité.

           Les blessures peuvent provenir d’un père physique ou d’un père ou d’une mère spirituel. Dans l’un ou l’autre des cas, chercher le pardon de Dieu et l’accepter par la foi. Même, le père ou la mère spirituelle doit saisir le pardon de Dieu qui oublie son offense, qui le lui remet, qui remet la dette et qui n’y revient plus.

           *Différence entre Dieu et notre père terrestre.

           Plusieurs souffrent à cause des fautes et des manquements de leurs parents très sévères, souvent critiques, violents ou alcooliques (ne les louent pas, ni ne les encouragent) : soit par des paroles et des actions injustes, insensées et méchantes: tu ne réussiras, tu es bête, tu es nul(le), soit parce que l’enfant n’était pas désiré (accident) ou soit que l’un des parents ou les deux voulaient un fils mais ils ont eu une fille à laquelle il ne donne pas de l’amour. La situation se complique quand le père est polygame ou que la mère se remarie ou que l’on ait été éloigné des parents pour vivre avec un parent de la famille ou que l’on a vécu sans l’amour du père ou de la mère. Finalement la crainte, le complexe d’infériorité, la colère, la détresse, la tristesse envahissent leurs cœurs des enfants, des adolescents pour exploser et les détruire, pour affecter leurs relations dans la famille, à l’école, au travail et même dans l’Église, donc pour briser leurs relations humaines à l’âge adulte (ces cicatrices internes sont souvent transportées à l’âge adulte) ou dans le couple voire influencer leur amour pour Dieu (figure paternelle).

           Celui qui a été blessé dans son âme, souvent insulté, abaissé et critiqué a peur de se charger quelquefois d’une responsabilité dans l’Église ou d’accepter que Dieu peut lui préparer une meilleure position dans la vie. Il vit sous un nuage de doute personnel et d’insécurité, une absence de vie normale.

           L’absence de pardon, de guérison laisse des racines de rancœur grandir dans l’âme.

           Une blessure peut-il guérir sans soin?

           Les blessures émotionnelles détruisent des vies, des couples et la relation avec Dieu (Chant). La vie intérieure du malade remplie de souvenirs marqués par des événements douloureux est affaiblie et est mêlée de crainte, de doute, de jalousie, de pitié personnelle. La vie quant à elle est dérobée, gaspillée et même détruite

           Tant que les racines d’amertume, de ressentiment n’ont pas été arrachées le chrétien ne s’épanouira pas.

           3- Les Captivités,

           Jésus notre Seigneur nous dit quiconque pratique le péché est esclave du péché. La captivité fait suite aussi à une violence sexuelle de la part d’une parent, d’une parenté, à un attouchement le concerné ou la concerné.

           L’adultère, l’homosexualité, les relations sexuelles sont vues par la  société comme de l’ordre des « droits personnels » de chaque individu, de la liberté personnelle et elle veut aussi les faire accepter par l’Église, par les chrétiens. Conséquences des foyers brisés, des cœurs brisés, des enfants abusés et confus, des enfants sans père, des mères célibataires et des avortements, des orphelins, de terribles maladies sexuelles. 1Pierre 2: 11 (si le chrétien cède aux puissants désirs de la chair, ces péchés cités comme des guerriers ennemis chercheront à envahir, à détruire ses émotions, sa pensée, sa capacité pour réfléchir, ainsi l’âme est brisée et blessée).

           Toute désobéissance laisse dans l’âme de celui qui a péché des blessures, des peines, et des douleurs qui touchent d’autres personnes. L’homme intérieur repose sur la fondation de la raison et de l’émotion mêlée de souvenirs douloureux tissées dans le cœur et les pensées.

           La non-guérison d’une âme en esclavage conduit à la mort spirituel, rarement à la mort physique et à la destruction.

Le tél. qui sonne, des paroles d’amour passionné….A SUIVRE LA GUÉRISON DE L’ÂME FIN

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.