MINISTERE DE GUERISONS

II- LA GUÉRISON DE LA MALADIE ET DE L’INFIRMITÉ

Matthieu 12:15, Jésus guérit tous les malades des grandes foules.

Actes 5:16, ils étaient tous guéris, la multitude.

                Il est important que le chrétien cherche la guérison au bon endroit et auprès de la bonne personne, sinon il aggravera encore sa situation. Il faut aussi qu’il comprenne que Dieu seul en Jésus-Christ choisit le moyen de la guérison (prière, louange, méditation, puissance du Saint-Esprit, imposition des mains, parole de guérison, de bénédiction, parole d’ordre)

                Toute personne qui veut la guérison doit:

* Avoir la volonté profonde de guérir, le demander à Jésus-Christ, et poser des actes de foi

Jean 5:5-9, malade depuis trente-huit ans, JC lui dit: « Veux-tu guérir » + la conception de la guérison selon le malade. Jésus viens à nous, c’est à nous aussi de venir à lui pour la guérison

Marc 10:46-52, Bartimée l’aveugle avait une sérieuse volonté pour sa guérison. Il se met à crier et à parler, malgré qu’on le reprend afin qu’il se taise, il crie de plus belle (plus fort). Il jette son vêtement et fait la demande.

Matthieu 14: 36, croyaient qu’en touchant le bord de son vêtement, ils seront et non pas seraient guéris

Luc 8: 25-29, la femme guérie après des années de souffrance

* La Confiance en la Toute-Puissance de Dieu de Guérir en Jésus-Christ

Marc 10:52, la foi de Bartimée le sauve

Matthieu 8:13, le serviteur du Centurion atteint de paralysie et souffrant beaucoup (v.6) est guéri parce qu’il a cru que Jésus pouvait mettre fin à l‘altération de sa maladie. Le serviteur est guéri par la simple foi en la promesse, en la parole de JC.

Matthieu 9:2, Jésus voit la foi de ceux qui ont amené le malade paralysé et en Marc 9, il reproche à ceux qui sont autour (v.19) et au père du démoniaque (vv.22-24) leur incrédulité obstacle à la guérison de l’enfant.

Matthieu 9:28-30, les deux aveugles croyaient de tout leur cœur que JC pouvait les guérir de leur cécité.

Actes 3:16, c’est la foi non pas en Pierre et Jean qui guérit le boiteux mais la foi en le nom de JC.

Actes 14:9, Paul a vu en fixant les yeux sur le malade qui écoutait la parole de Dieu qu’il avait la foi pour être guéri. Il faut éviter de culpabiliser le malade quand le Saint-Esprit ne nous dit pas clairement qu’il est incrédule.

Jacques 5: 14-16, la prière de foi de l’ancien qui prie ou de l’enfant de Dieu guérira (=sauvera) pas du malade, le sauvera. Cf. Jacques 5:16b

                As-tu la foi pour être guéri de ton mal? Poses-tu des actes de foi pour la guérison?

* prier ou aller à l’hôpital, usage de fruit ou de feuilles à vertu curative (2Rois 20:7, 1Tim 5:23, attention à l’homéopathie)

* confesser ses péchés (Jacques 5:16a), * faire une prière d’autorité pour menacer la maladie et/ou l’esprit qui est à l’origine du mal (Luc 4:39, Matthieu 4:24 et 8: 16-17), * Imposer les mains si l’on est conduit par le Saint-Esprit à le faire (Marc 16:18c), Oindre d’huile après la prière ( Marc 6:13, Jacques 5:14), * obéir à une parole dite (2Rois 5:10,14), * demander la grâce de Dieu pour être guéri.

                Somme toute JC le créateur du Corps guérit de toute maladie et de toute infirmité (cécité, estropié, sourd, muet, la main sèche, bégaiement, hydrophie, lèpre, fièvre, paralysie, la maladie mentale, l’hémorragie, la stérilité, l’ulcère, dysenterie) complètement au sein de ses enfants (Matthieu 9:35).

                La guérison selon le projet de Dieu en JC pour le corps est reçue immédiatement. Mt.9:22,15:28,17:18 et Mc 7:35, Lc 5:13, 8:47, 13:12-13. Mais il y’ a eu de rare fois où elle s’est passée en deux temps le même jour et dans la même séquence de prière (Mc 8:23-25), à la suite d’une parole de guérison (Luc17:14).

                Pour les disciples, le jeûne et la prière uniquement dans cet épisode du démoniaque a été conseillé par Jésus (pour se rendre compte de l’incrédulité du père, recevoir des directives, prendre conscience que c’est un esprit supérieur).

                Ce n’est pas le chrétien qui envoie la guérison mais Dieu en JC. L’instrument doit donc être apte à être utilisé.

                                CONCLUSION

                Les cas peuvent s’assembler mais ils ne se ressemblent pas en Jésus-Christ tout est possible à celui qui croit même si aujourd’hui un chrétien à une infirmité dans son pied comme Paul, JC est capable de le guérir. Dieu peut guérir un enfant du monde pour montrer sa gloire et le conduire par la suite à JC

                Dieu en JC n’est pas limité dans sa capacité à guérir peu importe la durée pendant laquelle le chrétien a été affligé par l’indisposition. Il guérit ceux qui souffrent d’une même maladie depuis des années (8ans en Ac 9:33-34, 12ans Mat.9:20-22, 18ans Lc13:11, 38ans Jn 5:5, depuis l’enfance Mc 9:21) et qui sont tout près de la mort.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.